à plat, entre deux grilles

décembre 1, 2009

On se rend difficilement compte de l’épaisseur des cloisons, trop sales, mais on oublie vite cette question une fois que la lumière faiblit, et, avec elle, l’envie de savoir si on se trouve dans une prison ou un abri. Ce qui était vide et inanimé se remplit. Puis le noir se fait, tandis que s’impose l’évidence d’une mission.

Publicités

Une Réponse to “à plat, entre deux grilles”

  1. Norm said

    You keep it up now, unndastrde? Really good to know.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :