entre tous, ceux-là

novembre 8, 2010

 

 

 

 

 

 

[…] Cette égalité n’est qu’apparente. Certaines choses valent plus que d’autres. Qu’en est-il des gens ? Suffit-il d’être pauvre ? Oui, il suffit d’être pauvre. Oui, il suffit d’être alcoolique, planté devant sa télévision. Oui, il suffit de fermer les yeux et d’embrasser sa main, de se faire des œufs brouillés qu’on mâchera avec la coquille parce que les doigts ne répondent plus. Oui, il suffit; médiocre parmi les médiocres, minable et paumé sous la sinistre voie lactée. Oui l’obscurité suffit à vous ouvrir ce genre de portes. L’obscurité, à défaut de tout gober d’une traite, pas les larmes ou la sueur, on ne croit pas à ces choses, mais la résignation qui s’installe envers et contre tout, l’absence de talent qui insulte celui qui ne possède rien, pas même l’audace de parler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :